ALIMENTATION Une partie des 145 kilogrammes de viande avariée qui restaient à identifier a déjà été vendue à des consommateurs français

C.P. avec AFP

— 

Karatea Mug 15 Coffee Lookhuman Of Master White Ounce Ceramic By H29DWEI
126 commentaires 2,5K partages
Magic Zombie Mug Color Coffee Heat Design Changing Newest Senstive 3AjL4R5q
Illustration d'un étal de viande. — SUPERSTOCK / SIPA

Deux jours après la révélation du scandale, l’intégralité de la viande polonaise frauduleuse écoulée en France a finalement été identifiée. « Les 145 kilogrammes restants ont été identifiés dans des lots de viande commercialisés par des grossistes, boucheries ou restaurants », a annoncé ce samedi soir le ministère de l’Agriculture. « Une partie de ces lots a pu être retirée du marché ». Une autre partie en revanche a déjà été vendue à des consommateurs et font donc l’objet d’un rappel.

« 145 kilogrammes mélangés à des viandes de différentes origines »

« Ce qui est compliqué, c’est que les 145 kilogrammes ont été mélangés à des viandes de différentes origines » par le grossiste qui les a écoulés, a expliqué le ministère à l’AFP. « On ne peut plus les identifier en tant que tels ».

Ces 145 kilogrammes ont été intégrés à un ensemble de 2,4 tonnes, a expliqué le ministère, sans être en mesure de préciser s’il s’agissait de viande hachée ou de pièces entières. Une tonne a pu être détruite par le grossiste, mais le restant (1,4 tonne) a été commercialisé.

Dans un communiqué publié vendredi soir sur son site internet, le ministère de l’Agriculture assurait que, sur les 795 kg de viande de bœuf frauduleuse provenant d’un abattoir en Pologne vendus en France, 500 kg avaient été d’emblée détruits après l’alerte émise par la Commission européenne, et 150 kilos avaient été vendus dans les boucheries de France. Les services du ministère recherchaient encore 145 kg de viande, concernés par cette alerte.

Risque bactérien écarté à la cuisson

« Les boucheries concernées ont mis en place des affichettes pour informer leurs clients et rappeler ces produits frauduleux. A ce stade, quelques dizaines de restaurants et de boucheries sont concernées, en région Ile-de-France principalement, et dans les départements d’Ille-et-Vilaine (35) et du Loiret (45). Ces chiffres seront précisés en début de semaine prochaine après consolidation des données au niveau national », précise le ministère sur son site.

Ancien Ème Fleurs Sarreguemines À Chaum'hier CaféThé Service La Digoin BolXix Marron Écrutasses Bleu nN0ZwPOX8k

Les autorités rappellent que cette viande est impropre à la consommation « car elle n’a pas fait l’objet d’une inspection officielle à l’abattoir » mais qu'« aucun élément ne permet à ce stade d’identifier un risque pour le consommateur », le risque bactérien étant « écarté par la cuisson ».